Combiné avec Zakinthos : 9 jours en Céphalonie




Une fois de plus , le but de ce voyage , la Céphalonie , nous a été inspiré par un film : Capitaine Corelli , lui même tiré du roman de Louis de Bernières La Mandoline du capitaine Corelli (1993 ).

L'histoire se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale, sur l'île grecque de Céphalonie. Elle raconte la rencontre entre un jeune capitaine italien avec le docteur Iannis et sa fille Pelagia pendant l'occupation italo-germanique en Grèce.
En toile de fond, on découvre l'histoire de la Grèce des années 1940 à nos jours.










Nous souhaitions voir en même temps Itaque , la patrie d'Ulysse , qui se trouve juste en face . Dans ce but , nous avons choisi de séjourner sur la côte Est . Nous avons eu le temps de visiter quasiment toutes les parties de l'île en 9 jours : voir notre carte interactive de la Céphalonie

Sami ou Aghia Efimia ? Les opinions divergeaient sur le net ... Alors nous avons coupé la poire en deux avec Karavomylos , à proximité du lac Melissani que nous voulions bien entendu voir .

Cephalonie a un petit aéroport : pas d'avion en provenance internationale , seulement des vols domestiques : 20 minutes entre Zakinthos et Cephalonie , c'est quand même pratique .

Vol Zakinthos- Cephalonie



   Nous voulions nous rendre en juin 2015 en Cephalonie , qui était réputée comme la plus jolie île ionienne.  Mais  cela semblait le véritable périple pour s'y rende sans perdre trop de temps . Par un vol Aegean de Bruxelles à Argostoli Cephalonie,  il n'y a que des escales par Athènes de plusieurs heures . En cherchant , il était plus facile de passer par Zakinthos et ensuite de prendre un ferry ou encore mieux un vol intérieur .

   Après maintes recherches sur internet , sur les forums notamment , aucun ferry ne semblait se rendre directement en Cephalonie , même s'il semblait en avoir un qui partait de jusque Poros . En envoyant un mail à la compagnie pour des renseignements,  nous n'avons pas eu de réponse. Il fallait donc prendre un ferry qui passait par le continent puis la Cephalonie .  Nous manquions là aussi d'informations concrètes sans doute parce que nous cherchions trop tôt ( avant avril )

Nous avons par contre trouvé une compagnie aérienne qui fait la liaison Zakinthos -Argostoli ,en 25 minutes , Skyexpress pour 55 € par personne . C'est un peu cher, il faut l'avouer, mais au moins c'est rapide : comme on dit souvent " le temps c'est de l'argent " , là ça se vérifie ! Nous avons donc réservé nos billets dès qu'ils étaient en ligne , soit vers mi avril pour mi juin .

A la fin de notre séjour sur Zakinthos,  nous voilà repartis vers l'aéroport pour prendre notre avion de liaison avec la Cephalonie. Arrivés sur place,  aucun guichet n'est ouvert pour Skyexpress . C'est Swissport qui nous renseigne mais le peu d'informations délivrées en anglais ne nous aide pas beaucoup ( guichet 8 dans quelques minutes ) . Nous attendons sur le côté lorsqu'une hôtesse de chez Thomas Cook vient nous aider ( merci à elle ) et nous dit que le guichet sera ouvert pour les voyageurs de Skyexpress dans quelques minutes et qu'il est rare que des vacanciers prennent cet compagnie plutôt prise par les autochtones.

Le moment venu , nous remarquons devant nous une jeune femme avec une grosse valise et qui semble avoir des problèmes pour enregistrer ses bagages .
C'est ensuite à notre tour . Enregistrement des bagages en soute , ( 15kg autorisés pour  chacun) , Pas de problème puisque nous avions seulement un peu plus que 20kg à nous deux . Mais voilà que nos bagages à mains ( des valisettes ) dépassaient la limite . Mince, nous n'avions pas vérifié la limite et chez Skyexpress , finalement c'est selon le type d'appareil ( et bien évidemment vous savez dans quel type d'appareil vous allez voler ce jour là , dans cette célèbre compagnie !).

La sentence est là :  3kg par personne pour le bagage à main !! oui , vous lisez bien : 3kg pour un bagage  à mains ( un sac de femme quoi ?...) !! Ça,  ça n'était pas du tout prévu .

   Avec nos 6 et 8 kg respectifs , ça ne passait pas et même si nous mettions des affaires dans les bagages en soute , 1) il n'y avait pas la place , 2) on dépassait quand même les 30 kg en tout ( ben oui , la dame calcule comme ça , hein , et vous n'avez rien à dire ).  rien qu'avec les valises vides, les 3 kg chacun sont dépassés !  Nous voilà en train de nous énerver ... Une assistante vient nous dire que c'est pour notre sécurité,  que c'est un petit appareil .....et nous nous voyons déjà laisser nos bagages à main sur place ! De toute façon personne de chez Skyexpress n'est sur place .

   Nous cherchons une solution , mettons ( ou plutôt , bourrons ) des affaires dans les valises , mettons des manteaux sur nous ( ridicule non ? ) ....  Puis , on nous dit que, bien sûr, une valise peut aller en soute moyennant paiement . Ah mais bien sûr !!! elle est là, la solution !!! Une valise vide de 3 kg allant en soute .... comme c'est une bonne idée qui n'est absolument pas hors de proportion et pleine de logique ! Mais pourquoi donc , nous n'y avons pas pensé , hein* ? ( *célèbre intonation Chti )

et vlan , 12 € à payer en supplément . Mais ça dépasse , ça dépasse , ça fait une heure qu'on vous le dit ! comme dirait Zezette . Donc pas le choix .


   Résignés , énervés , nous montons dans cet appareil , qui décolle avec ......... 3 personnes : La jeune femme avec sa grosse valise ( qui a sûrement du payer un supplément ) et nous deux . Il n'y avait vraiment pas de place pour nos bagages à mains !!!



Chez Skyexpress , il fallait bien qu'ils amortissent le vol presque à vide non ?

4 jours à Zakinthos

Zakinthos - La ville

Notre but de voyage étant la Cephalonie, il était plus pratique de passer par Zakinthos  pour quelques jours puis de nous rendre en Cephalonie par le ferry ou par un vol intérieur .Nous avons trouvé un vol pour 55 € chez   Skyexpress , ce qui était plus cher mais plus rapide et plus pratique pour nous .

Nous avions quelques appréhensions par rapport à Zakinthos : malgré les paysages merveilleux que l'on pouvait voir à travers le Web , on entendait trop souvent dire que cette île était une usine à touristes .

Nous avons bien évidemment choisi de loger en location et nous avons choisi le Villa Contessa pour sa proximité avec l'aéroport et la ville de Zakinthos, mais aussi pour sa vue exceptionnelle .

Effectivement , la vue est splendide de notre petit balcon !! Vous pouvez lire notre avis complet de notre chambre au Villa Contessa sur Tripadvisor.

Vue de Villa Comtessa

Spiros , le propriétaire nous a donné des conseils pour la visite de l'île en 4 jours . Et nous avons découvert beaucoup de facettes de l'île .

Zakinthos ville et les alentours

Zakinthos est une ville sympathique  avec son marché sur le port , son église et ses petits parcs . Les maisons sur le front de mer ont gardé un style particulier .




En montant sur les hauteurs , on peut visiter les ruines d'un ancien château médiéval , le Bohali d L'étendue est vaste et les vues imprenables sur Zakinthos . Les ruines sont peu nombreuses malheureusement mais comptent quand même des prisons et une armurerie . Balade sympa à faire car ombragée .

Château Bohali

Château Bohali



















La plage en bas du Villa Comtessa , Kaminia beach , est une petite plage aménagée avec très peu de sable mais plutôt de l'herbe ...ce qui n'est pas vraiment à notre goût . Nous voilà donc partis pour découvrir les différentes plages aux alentours .

Le petit bras sud est de Zakynthos est verdoyant , avec des cyprès qui lui confèrent un petit air italien . Les plages de sable se succèdent comme si elle avaient chacune un "thème":

Porto Zorro et Porto Azzuro : beach bars aménagés à l'ombre des arbres avec une longue plage , la plus connue , Banana Beach avec sa plage aménagée et l'autre côté pour les sports nautiques , puis on descend vers Vassilikos et sa côté déchirée de Gerakas Beach :


Gerakas Beach

A côté de Gerakas ( accessible par une route intérieure ) , la plage de Daphni où logent et viennent pondre les "Caretta Carettas" , les fameuses tortues marines . Juin était normalement la bonne saison pour les voir mais nous n'en n'avons vu aucune sur Zakinthos , sauf quelques nids protégés à Gerakas beach .
Daphni Beach


La côte sud

De Kalamata , en passant par Lagadas pour aller vers Aghios Sostis charmant petit port avec son pont reliant une île privée , vous pouvez passer au sud de l'aéroport .... mais à vos risques et périls car vous passez par la côte qui est absolument à éviter car cauchemardesque . Elle a été complètement défigurée par un tourisme de masse qui ne pense qu'à s'amuser et à boire : société de consommation à l'état pur , nous n'avons jamais rien vu d'aussi laid sur une île grecque .

Autant passer plus dans les terres pour éviter cette horrible vision.

Nous avons visité cette partie par la mer en louant un bateau à Limni Keriou . La côte vue de la mer est splendide et vous pouvez vous arrêter dans des petites criques aux eaux claires pour une baignade seuls ( ou presque ) au monde . Un moyen aussi de voir la petite île de Marathonisi et ses plages idylliques . Vraiment à faire !
Marathonisi vue du bateau
une plage de Marathonisi




La côte Ouest 

Kiliomenos
Vers la côte ouest , pour but de voir la fameuse plage du bateau naufragé , plage de Navaggio , nous sommes passés par le petit village de Kiliomenos et son église particulière ( à noter le symbole en haut du clocher ) . 

petits magasins sur la route















La côte ouest en elle-même n'est pas terrible ...pas de point de vue particulier , la route est un peu lassante à part un endroit avec de jolis magasins vendant des objets , céramiques nappes , vins et raki traditionnels . Nous y avons d'ailleurs acheté deux chemins de table pour  notre maison en Crète .


A partir de Kampi , la côte déchiquetée devient beaucoup plus belle .



La plage de Navaggio est en fait visible à partir d'un minuscule ponton installé au dessus du vide afin que chacun puise y faire " sa photo inoubliable " ...Il faut donc faire la queue pour y accéder ( il faut imaginer la scène en pleine saison touristique ) puis se pencher sans avoir peur du vide pour tenter d'avoir un beau point de vue de la fameuse épave .... Bien sûr , des traversées sont possible jusqu'à la fameuse plage , mais nous n'avons pas eu envie de tenter l'expérience et nous avons fort bien fait au vue du monde qu'il y avait déjà sur la plage .

Plage de Navaggio 

La côté nord est 

Alikes fut finalement un très bon souvenir de la côte est de Zakinthos qui semble parfois un peu oubliée . La mer à cet endroit prend une couleur blanchâtre due aux salines toutes proches . L'endroit est calme et pourtant dévolue au tourisme ... mais un tourisme familial et serein . Nous avons mangé à la taverne Anatolikos , avec une jolie vue pour un prix abordable , de la bonne cuisine grecque simple et goûteuse .
Alykes



















Un peu au nord d'Alikes , on peut trouver des sources chaudes qui se jettent dans la mer à Xigial . Il faut malheureusement une fois de plus payer un bateau pour aller les voir . L'odeur du souffre rend l'endroit quand même particulier .

Sources à Xigial



Nous avons eu assez de 4 jours pour visiter l'essentiel de Zakinthos qui est une île plaisante mais pas forcément inoubliable . Espérons que le type de tourisme de la côte sud ne s'étende pas outre mesure , ce qui en ferait une île à éviter .


Zakynthos Ville